Italie : Riccardo Muti demande au gouvernement Italien l'ouverture des salles de spectacle

Alors que les choses tardent à reprendre, le chef d'orchestre exhorte le gouvernement de son pays à rouvrir les lieux de spectacles. Il s'est adressé directement au président du Conseil, Mario Draghi afin qu'il remette la culture en marche qui était en souffrance depuis près de deux ans.

La conférence de presse de Riccardo Muti

C'était véritablement une occasion très belle pour inviter le gouvernement à redonner de la dignité au pays par le biais de la culture. Riccardo a profité de la conférence de presse pour exposer ses intentions sur l'état actuel des choses. En compagnie avec sa fille Chiara, le leader a demandé au premier ministre d'ouvrir «un nouveau chapitre décisif pour la culture».

Radio Classique souligne qu'en octobre dernier, le maître avait déjà demandé humblement et avec instance, secours et faveur au prédécesseur de Mario Draghi, Giussepe Conte, dans une lettre de rouvrir les salles de spectacle en Italie. Cependant, cette deuxième imploration prouve l'urgence de la situation pour le maestro.
Il n'a pas aussi modéré son enthousiasme lorsqu'il parle ainsi : «Rendons la dignité à notre pays, rendons la conscience de notre grandeur culturelle aux jeunes. Ouvrons les nombreux théâtres que nos ancêtres nous ont laissés».

Le Maestro marqué par plusieurs évènements

Après avoir dirigé le concert du nouvel an début janvier au Musikverein de vienne, Riccardo Muti assurait son soutien par le biais d'une lettre ouverte à tous les musiciens du «Met Opera de New York». Ces derniers sont privés de salaire depuis le mois de mars dernier. Ce non-paiement des salaires trouve son fondement dans le fait que l'institution américaine ait annulée tous la saison 2020-2021. Cette institution devrait gagner au moins 154 millions de dollars.
Touché également par la situation de la Syrie, le maître a rendu un grand hommage musical aux champions et héros qui ont donné leur vie pour la cause du site culturel de Palmyre dans l'un des pays dévastés par la guerre.