En Égypte, la science dévoile les secrets de la momie d'un pharaon

À la fin du 19e siècle, la découverte de la dépouille du grand monarque séqérenrê Taa II avait des contusions surprenantes et étranges au visage. Cependant, une étude scientifique arrive à établir l'âge du souverain lors de son décès. Elle arrive également à lever les raisons de sa mort.

Le «Courageux» régna pendant près de 1600 ans sur l'Égypte

D'après l'étude publiée dans la revue «Frontiers of Medecine», les scientifiques de l'Égypte ont découvert que le monarque séqérenrê Taa II était décédé dans un combat, après avoir étudié sa momie dans les rayons X qui date de 3600 ans.
Ce roi a également dirigé les troupes Égyptiennes à s'opposer aux envahisseurs de l'Asie, les Hyksôs, les premiers explorateurs ayant conquis le grand Delta du Nil.
En se basant sur des images disposées en trois dimensions, les études orientées par Zahi Hawass, archéologue et Sahar Salim, professeur de l'Université du Cair montrent que le Monarque a été assassiné par ses adversaires au cours d'une certaine cérémonie d'exécution. Il a été prisonnier sur le champ de bataille. Le courageux souffrit donc avant sa mort. Cette découverte rend triste certains Égyptiens.

Des blessures sur le visage du monarque

Les analyses portées sur les armes, notamment les lances, poignards et haches révèlent quelques vérités de compatibilité avec les blessures de la momie. Ces armes appartenaient aux Hyksôs. Le Pharaon était âgé de 40 ans environ au moment de son décès, d'après les estimations des scientifiques Égyptiens.
Ces derniers ont tenté de déterminer les circonstances de son décès depuis des décennies. La momie fut découverte au 19e siècle et porte des traces visibles de grandes blessures au visage. Grâce à l'emploi de l'imagerie médicale dans les années 1960, les experts ont utilisé différentes théories pour montrer que le monarque a été tué par le roi des Hyksôs. Il était en plein sommeil quand les conspirateurs sont venus l'assassiner. Par ailleurs, d'autres archéologues pensent que l'état dans lequel se trouvait la momie lors de sa découverte, indique que le Pharaon a été embaumé avec pression loin du lieu royal de momification.